> Publications : Les Cahiers n°3 sont disponibles aux Archives municipales de Carmaux, à l'Office d'animation du Carmausin et à la Librairie du Coin Dulac et à la Maison de la Presse. Les Cahiers n°2 sont toujours disponibles, contrairement aux Premiers Cahiers qui sont épuisés dans certains lieux de vente.


> Retrouvez l'actualité de l'association sur la page Facebook : www.facebook.com/histoireetpatrimoineducarmausin

Le chemin de Labenq (L’abenq)

(Quartier de Solages)
Départ Avenue Marcel Pélissou (anc. Avenue de Rosières).
Le chemin se prolonge par un sentier broussailleux jusqu’à la rue du Lieutenant Robert Azémar.

Labenq viendrait de l’occitan « avenc » : le trou, le gouffre. Cf : L’aven Armand

Extraits du livre de Jean Vareilles, Carmaux des origines au XXème siècle :
« A l’heure celtique, les habitants de Carmaux ont exploité sans aucun doute la mine de cuivre de Labenq, située sur la rive droite du Cérou, à l’est de la commune de Rosières. Le puit carré et les bases d’amphore trouvées près de là en sont la preuve. … cette mine comporte un puits carré d’une centaine de mètres en profondeur d’où partent trois galeries… »
 

Monsieur Castagné dans son livre Rosières en Albigeois nous signale « qu’une galerie moderne ouverte vers 1917 donne accès à une vaste cavité communiquant avec l’extérieur par le puits antique… Partout se trouvent des éboulements, et la roche friable rend dangereux l’accès des boyaux qui s’ouvrent des deux côtés … ».

Aujourd’hui encore la mine de Labenq reste un site un peu mystérieux, propice aux fantasmes.

Pierre Santoul



D'autres histoires de rues sont à retrouver dans notre première publication 
"Les Premiers Cahiers", sortie : fin mai 2012.