> Publications : Les Cahiers n°3 sont disponibles aux Archives municipales de Carmaux, à l'Office d'animation du Carmausin et à la Librairie du Coin Dulac et à la Maison de la Presse. Les Cahiers n°2 sont toujours disponibles, contrairement aux Premiers Cahiers qui sont épuisés dans certains lieux de vente.


> Retrouvez l'actualité de l'association sur la page Facebook : www.facebook.com/histoireetpatrimoineducarmausin

Retour sur les deux animations du mois de septembre : Les patrimoines cachés du quartier de la Tour (Carmaux) et Balade-découverte à Pouzounac (Le Garric)

Tout d’abord, les membres de l’association proposaient le dimanche 16 septembre de partir à la recherche des patrimoines cachés du quartier de la Tour, dans le cadre des Journées du Patrimoine.
Quelques photos de cette animation, ci dessous :

Plus d’une centaine de curieux ont déambulé aux alentours de l’avenue Bouloc Torcatis, avec en supplément un beau soleil. Ils ont pu découvrir la chapelle du Centre Culturel ouverte grâce au Archives municipales, écouter Pierrot Santoul leur raconter l’histoire du Puits Cluzel, remonter le temps grâce aux explications historiques d’Anne-Marie Bories sur l’école de la Tour, visiter la Tour de Ciron en compagnie de Gérard Gorgues et enfin écouter attentivement Didier Benoit, qui évoquait le passé du moulin de Pailhès.



Une semaine plus tard, rendez-vous était pris, cette fois-ci, sur la commune du Garric. En 2011, c’était une balade à Sainte-Martianne, cette année : place à Pouzounac, l’autre paroisse garricoise. Le départ de la balade fut donné à 14h30 à la mairie et c’est environ 90 marcheurs qui partirent vers l’église de Pouzounac. Le parcours était animé par Jean-Louis Canac, avec des commentaires sur la toponymie liée à l’occitan par Jean-Antoine Costumero.

Au menu de la balade : l’histoire de la croix mémorielle de Cayre, passage sur le « pont des socialistes » et devant la maison de « Louisou » Pascot (un ancien Poilu), découverte de la croix de Fenouillet. Arrivés devant l’église de Pouzounac, une description de l’intérieur fut faite par Eliette Pascot. Quant à l’extérieur, Gérard Gorgues décrivit le blason de la famille de Solages et Didier Benoit nous expliqua la présence d’une sculpture en forme de bête démoniaque et du cadran canonial. La visite se terminait par un passage devant la fontaine de Saint-Martial et devant le patus situé en haut du chemin du Candou.

Le diaporama des photos visible ci-dessous.
Merci à l'ensemble des intervenants pour leurs commentaires et aux visiteurs pour leur participation.